L'Actualité
du cercle

Jean jacques ROUX
La forteresse du commandant

Jean Jacques Roux, DGS de Cuers et membre du Cercle des acteurs territoriaux nous propose dans un article une analyse à contre courant de ce qu’il nomme l’empire du “co” qui s’étend de plus en plus vite porté par tous ses thuriféraires au son des tambours d’un grand nombre de consultants.

« A les écouter, il faut coconstruire, coréaliser et codécider. Tout est “co”. Tout doit être transversal, horizontal, startupisé dans un océan de bienveillance. De plus, travailler chez soi sans son chef ou sans ses collègues ou sans ses collaborateurs serait un grand progrès.

Certes, le modèle managérial d’un commandement puissant mais ouvert et participatif est certainement à faire évoluer … mais même s’il faut être vigilant à ne pas défendre voire s’arc-bouter sur un modèle qu’on croit, comme chaque génération managériale, indépassable, ce modèle mérite mieux que de se voir jeter aux orties ou avec l’eau du bain dans la première douve venue.

Lire l'article en intégralité